Piiiiinpooon, piiiinpoonnn…Depuis quelque temps, je reçois de nombreux messages de votre part me demandant des conseils par rapport à des douleurs que certaines peuvent avoir en raison d’une pratique trop intense de tricot (bande de tricopathes va !)

Je…je…ne peux pas m’arrêter !!! 😱

Bref, doc’ Jaenelle est là pour vous aider 😉

Les symptômes

Si vous avez des douleurs au coude, dans les cervicales, au dos ou dans les mains ET que vous pratiquez le tricot de manière régulière, il y a de grandes chances pour que cela soit dû à votre pratique créative. Les deux « blessures » les plus récurrentes chez les tricoteuses (et crocheteuses) sont les irritations du canal carpien et les tendinites dues aux mouvements répétitifs que nous faisons.

Je vous présente notre cher canal carpien qui peut nous faire tant souffrir par moments…

Comment prévenir ces douleurs ?

La bonne position

Pour éviter ces douleurs, commencez par être vigilante à votre position. Tricotez bien assise. En effet, votre manière de vous tenir à une conséquence directe sur la manière dont vous tenez vos aiguilles. Mal installée, vous risquez de forcer sur votre cou, vos épaules et vos lombaires…

Voici un exemple d’une position à ne SURTOUT PAS reproduire par exemple ! ^^

Les bons outils

Les aiguilles circulaires ont décidément tout pour elles. En plus d’être pratique, leur forme (plus courtes) permet de réduire l’amplitude des mouvements que l’on fait en tricotant. Le poids du travail tombe également au centre du fil et vous fait moins forcer sur vos avant-bras qu’avec des aiguilles droites et longues.

Être à l’écoute de soi

Je ne le répèterai jamais assez, soyez à l’écoute de votre corps et consultez un médecin ou un spécialiste dès que vous ressentez des douleurs que vous ne reconnaissez pas et qui vous empêchent de tricoter ou de vivre votre quotidien normalement. Le tricot c’est bien, mais tricoter sans souffrir c’est mieux !

Comment se soigner ?

Avant tout, je ne suis pas médecin et je ne possède aucun diplôme dans ce domaine. Les informations que je vous procure viennent de mes recherches ou des solutions que je mets en place moi-même lorsque j’ai mal. Chaque personne est différente et je ne peux que vous conseiller d’aller voir de prime abord un spécialiste pour vous faire aider.

Les massages

Lorsque j’ai trop tricoté, j’aime me masser les mains et les poignets longuement avec une simple crème pour le corps ou un baume du tigre qui me soulage très rapidement.

Les huiles essentielles

Attention ! Les huiles essentielles peuvent être dangereuses si elles sont mal utilisées. Certaines peuvent entraîner des réactions allergiques. N’hésitez pas  à demander conseil à votre pharmacien avant tout achat et utilisation. Les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez la femme enceinte, les personnes atteintes d’hypertension ou les enfants de moins de 6 ans ! 

L’aromathérapie est une bonne solution alternative aux traitements anti-douleur et anti-inflammatoires.

Pour masser les articulations douloureuses, je peux recommander l’huile essentielle de pin sylvestre ou de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné. Ne les appliquez pas directement sur votre peau ! Dans 5ml d’huile végétale (huile de macadamia par exemple) ajoutez 20 gouttes d’huile essentielle, mélangez et massez avec précaution.

Les étirements

Pour détendre les muscles sollicités par le tricot, vous pouvez également faire une petite gymnastique avant de vous mettre à vos ouvrages ou pour terminer une séance tricot particulièrement intensive. Vous pourrez trouver un très bon exemple de séance sur le site de « In The Loop » .

Alors ça va mieux ? 🙂 J’espère que cet article aura pu vous aider. Et vous, avez-vous d’autres méthodes pour soulager vos douleurs ?

Rendez-vous sur Hellocoton !