En Novembre dernier, j’ai reçu dans ma boîte aux lettres, une laine assez atypique. Un véritable monstre laineux qui se tricote avec des aiguilles gigantesques : le Phil Big de Phildar. 

A l’origine, je souhaitais tricoter un petit panier avec les aiguilles circulaires n°35 qui m’étaient fournies avec. Néanmoins, mes petits bras ont eu du mal à supporter la tension et j’ai décidé de réaliser un snood XXL avec cette laine mèche en la tricotant avec…mes bras ! En une soirée (même pas), le snood était terminé ! Pour le réaliser, j’ai utilisé la vidéo de Phildar : « tricoter avec ses bras« . J’ai monté sept mailles et j’ai suivi les instructions de la vidéo jusqu’à obtenir la longueur que je souhaitais. Il ne me restait plus qu’à rabattre et le tour était joué !

Le Phil Big est composé à 50% de laine et 50% d’acrylique ce qui lui confère un potentiel de chaleur plus qu’intéressant, notamment avec les températures actuelles. Le prix de l’écheveau est un peu élevé (25€), mais cette laine est vraiment unique et reste malgré tout relativement accessible par rapport aux autres laines du même genre que l’on peut trouver sur le marché.

Je profite de cette présentation du Phil Big pour vous parler un peu de la belle ville qui apparaît en arrière-plan sur les photos : Nîmes. Il s’agit de ma ville de naissance et elle a, de ce fait, une place toute particulière dans mon coeur. Elle est riche d’une belle histoire bimillénaire et possède des monuments romains uniques tels que la tour magne, les arènes ou la maison carrée qui sont dans des états de conservations qui les rendent uniques au monde.

J’aime cette ville et elle s’embellit de jour en jour ! Bientôt, un musée de la romanité dessiné par Elizabeth de Portzamparc, une architecte franco-brésilienne, devrait bientôt ouvrir (début 2018). Il n’est pas encore terminé qu’il a déjà été récompensé par les « Future Heritage Award » distinguant la plus belle création contemporaine créant un futur héritage culturel.

Si vous faites un détour par ici, n’hésitez pas à venir la visiter, vous aurez beaucoup de choses à découvrir tant sur le plan historique que sur le plan culinaire et culturel. Saviez-vous, par exemple, que le jean est nîmois à l’origine ? En effet, la toile qui compose nos jeans est née ici et était commercialisée sous le nom de « serge de nîmes« . Les différentes dérivations linguistiques ont fait perdre de vue l’importance qu’à joué la belle Nemausus (nom romain de la ville) dans l’histoire du jean denim.

Gardez un oeil sur cette ville, de beaux projets risquent d’y voir le jour bientôt 😉

Que pensez-vous de ce Phil Big ? Que voudriez-vous réaliser avec une telle laine ? 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !