Je reçois souvent des messages de la part de triconautes qui ont des difficultés à lire les patrons de tricot. En effet, qui ne s’est jamais arraché les cheveux sur un patron bien compliqué ? J’ai donc décidé de vous donner LA recette magique pour comprendre les patrons à tous les coups !

1. Sélectionnez votre modèle et votre matière première avec soin

Avant de commencer, il vous faut un modèle bien sûr ! (Merci captain obvious), mais le plus dur est de se décider n’est-ce pas ? ^^ Par la suite, vous devez choisir votre laine. Pour faire votre choix, vous pouvez utiliser mon article absolu sur les laines pour choisir celle qui correspondra le mieux à vous et à votre modèle.

search

Quand j’hésite entre deux modèles…

2. Repérez les éléments concernant votre taille

Il y a souvent plusieurs tailles au sein d’un même modèle. Pour éviter de vous emmêler les pinceaux  aiguilles, surlignez toutes les informations concernant votre taille : nombre de mailles, nombre de diminutions / augmentations… Cela vous permettra déjà d’y voir plus clair !

paper

Quand je ne m’y retrouve pas dans mon patron

3. Faire un échantillon

C’est toujours recommandé, notamment si vous choisissez une laine différente de celle du modèle. Pour rappel, un échantillon est un carré qui se tricote sur 10cmx10cm. Par la suite, il faut comparer le nombre de mailles et de rangs réalisés par rapport à celui donné par le patron. A présent, trois possibilités s’offrent à vous :

  • Vous avez un échantillon parfait (youpiiiii !)
  • Vous avez un nombre de mailles ou de rangs inférieur au modèle : vous tricotez de manière lâche. Il vous faut donc tricoter avec des aiguilles plus fines.
  • Vous avez un nombre de mailles ou de rangs supérieur au modèle : vous tricotez serré. Il vous faut donc tricoter avec des aiguilles plus grosses.

4. Les astérisques **

Ces deux étoiles délimitent la totalité ou une partie de l’explication d’un rang.

Par exemple : *1m end, 2m env.* signifie que vous tricotez une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers et que vous répétez cela jusqu’à la fin du rang.

Attention de bien vérifier que rien ne se situe avant ou après les astérisques. Par exemple : *1m end, 2m env* 4 m end signifie que vous tricotez une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers et que vous répétez cela jusqu’à ce qu’il reste quatre mailles que vous tricotez à l’endroit. De la même manière, pour 4m end *1m end, 2m env*, vous commencez par tricoter quatre mailles à l’endroit puis vous répétez une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers.

5. Les augmentations et les diminutions

Quand je ne comprend rien aux explications des diminutions/augmentations

Quand je ne comprend rien aux explications des diminutions/augmentations sur mon patron

Dans les patrons de tricot, lorsque vous lisez qu’il faut réaliser une augmentation, une diminution ou qu’il vous faut rabattre les mailles, cela se fait au bord du tricot 🙂 Voici quelques explications sur lesquelles vous pouvez tomber dans un patron :

  • Faire une diminution ou faire une augmentation à 1, 2, 3 mailles des bords

Après avoir tricoté le nombre de mailles indiquées sur le patron, vous réalisez une augmentation ou une diminution. Ces diminutions ou augmentations se font à intervalles réguliers. Cet intervalle vous est souvent précisé.

Par exemple, vous pouvez avoir à faire : « une augmentation à 2 mailles du bord gauche, tous les 2 rangs« . Ici, vous devez réaliser votre augmentation sur l’endroit de l’ouvrage à la fin du rang situé sur l’endroit du travail, tricoter le rang de l’envers du travail sans augmentation, puis tricotez un troisième rang (endroit du travail) et une maille d’augmentation à la fin de celui-ci à une maille du bord.

Attention ! Lorsqu’il s’agit de rabattre les mailles de l’ouvrage (diminutions), celles-ci se font toujours en début de rang : à droite sur l’endroit de l’ouvrage et à gauche sur l’envers de l’ouvrage.

  • A 50 cm, former les emmanchures en rabattant de chaque côté tous les 2 rangs : 1x4m, 3x3m, 4×1 m. 

Ici, il faut comprendre qu’après avoir obtenu une longueur d’ouvrage de 50 cm,  les emmanchures vont devoir être tricotées de la manière suivante (respirez un grand coup…on y va !) :

– Rabattre 4 mailles en début et en fin de rang (cela correspond au « 1×4 m. »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la première répétions de « 3x3m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la deuxième répétions de « 3x3m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la dernière répétions de « 3x3m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la première répétions de « 4x1m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la deuxième répétions de « 4x1m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la troisième répétions de « 4x1m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la dernière répétions de « 4x1m »)

Pour finir, reportez-vous au nombre final de mailles que vous devez obtenir. Ici, admettons que nous partions avec 60 mailles. Il nous fallait en obtenir 26 à la fin des diminutions. J’ai diminué de 1×4 (côté gauche) + 1×4 (côté droit)+  3×3 (côté gauche) + 3×3 (côté droit) + 4×1 (côté gauche) + 4×1 (côté droit) = 4+ 4 + 9 +9 + 4+ 4 = 34 mailles. 60 – 34 = 26 mailles. Le compte est bon !

antoine-daniel-enfin

Quand j’ai ENFIN compris mon patron

 

6. AU SECOURS ! Mon patron est en Anglais/Espagnol/Russe/Japonais !

Pas de panique ! Il existe sur internet des tas de lexiques anglais/français pour les termes de tricot. Un lexique qui est très bien et qui regroupe de nombreuses langues, c’est celui de la marque DROPS Design. Vous y trouverez un lexique Français>Russe, Français>Anglais(UK), Français>Anglais(US), Français>Italien et bien d’autres langues encore…

Mais il en existe plein d’autres :

 

Alors, les patrons de tricot, c’est toujours l’incompréhension totale ou c’est plus clair avec l’article ? 😀 

jaenelle signature

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !