Connaissez-vous les marqueurs pour tricot  ? Ils sont petits, ils sont beaux, ils sont pratique…En plastique, en bois, en fer ou fait-mains, ces petits objets peuvent se révéler indispensables pour certains modèles au tricot. Et oui ma chère Lucette, je vous dis tout dans cet article sur les différentes manières d’utiliser vos marqueurs pour tricot.

1.Marquer le début d’un rang

Bon, ça serait comme dire que la pluie mouille car il s’agit de l’usage le plus répandu du marqueur pour tricot mais comme il faut bien commencer par quelque chose…Lorsque vous tricotez en rond avec des aiguilles circulaires, il devient difficile de dire où commence et se termine votre rang. Pour éviter de vous tromper dans le compte de vos rangs et parce que l’on sait que l’on peut parfois tricoter « trop loin » car l’on est trop concentrée sur le beau gosse de la série et que détricoter ce qu’on a fait, on n’aime pas ça, utilisez un marqueur entre la première et la dernière maille du rang…Et n’oubliez pas de le remettre après ! Si cette explication ne vous suffit pas, je vous renvoie vers ma vidéo pour apprendre à tricoter avec les aiguilles circulaires.

Ooooh *o*.......(baisse les yeux sur son tricot) Naaaann mon rang !!

Ooooh *o*…………..(baisse les yeux sur son tricot) Naaaann mon rang !!

2.Marquer le jacquard

Les patrons présentant des répétitions de couleurs tels que les jacquard peuvent parfois vous faire vous arracher les cheveux ! A une maille près, tout votre motif peut être complètement ruiné !

minion noo gif

Quand je me rends compte que tout mon motif est fichu #pascool

Pour conserver votre belle crinière et vos nerfs, utilisez les marqueurs au début et à la fin du motif non seulement pour repérer où commence votre motif mais également pour découper votre motif en « sections » et remarquer plus rapidement vos erreurs (afin que vous n’ayez pas à défaire 10 rangs…ou pire…)

3. Repérer les répétitions pour votre motif dentelle.

De la même manière que votre jacquard, votre motif dentelle peut être ruiné à une maille près. Pour cela, opérez de la même manière qu’au dessus : divisez votre tricot en sections plus petites pour pouvoir avoir moins de mailles à gérer 😉

4. Savoir où augmenter et où diminuer vos mailles

Il peut arriver que vous croisiez un patron qui vous demande d’augmenter ou de diminuer vos mailles avant ou après X mailles. Par exemple : tricotez 52 mailles, tricotez 2 mailles ensembles, tricoter 43 mailles restantes…Et cela peut, parfois, se répéter sur plusieurs rangs. Essayez donc d‘anticiper sur ce que vous demandera le patron et marquez les endroits où vous réalisez vos diminutions/augmentations à l’aide des fameux marqueurs. Et voilà ! Plus d’erreurs ! 😀

5. Marquer les torsades

Lorsque vous tricotez des torsades, il peut arriver d’oublier de tricoter ces dernières. Je pense notamment à ces patrons où vous devez tricoter tout du long en jersey envers par exemple et à UN endroit vous avez UNE torsade ! En étant lancée en jersey envers, il peut arriver d’oublier, purement et simplement, de tricoter cette unique torsade. Et avouons-le, une torsade coupée est du plus vilain effet. Ainsi, pour tricoter les yeux fermés et être « avertie » qu’il va falloir tricoter une torsade, se reporter au patron ou tout du moins changer de point, marquez le début et la fin de celle-ci par des marqueurs. 

6. Faire un point de référence

« A partir de ce point, tricotez 12cm » – « Euh….oui mais ça sera approximativement 12 cm ». Fini l’approximatif ! Soyez précis(e), vous n’aimeriez vous retrouver avec des chaussettes trop grandes parce que vous avez mesuré « approximativement » vos fameux 12 cm ? D’accord, pour une erreur de 0,5 cm ça peut passer mais sur certains patrons, ces fameux 12 cm peuvent être une question de vie ou de mort…bon j’exagère peut-être mais votre patron peut très bien tenir sur ces fameux 12cm. Aussi, lorsque vous voyez cette phrase, placez un marqueur (qui pourra s’enlever plus tard) sur cette partie du tricot afin de pouvoir mesurer précisément où vous en êtes et combien de centimètres il vous reste précisément à tricoter 😉

7. Comptez vos mailles

Nous avons, il me semble, toutes et tous expérimenté le « comptage » de maille et cette fameuse interruption du chéri/du bébé/de la nièce/ de la soeur qui nous fait perdre le compte…et de cette réaction interne :

colère gif

Raaaaaaaah! J’ai perdu le compte !!!!

Pour éviter cela, divisez les mailles par 10/20/30/40/50…100 afin de pouvoir compter les mailles plus facilement et éviter les comptes et re-comptes lors de la réalisation du patron.

 

8. Repérer le côté endroit ou envers

Lorsque vous tricotez un projet « à plat », il peut être important de savoir de quel côté vous êtes. En effet, il ne faudrait pas faire des opérations sur l’endroit au lieu de les faire sur l’envers ! Pour cela, utilisez un marqueur « ouvrable » ou une épingle de sûreté pour marquer le côté endroit.

 

9. Retenir une maille tombée

Même si cela fait quelque temps que je tricote, il m’arrive encore de faire tomber des mailles. J’essaie donc de rattraper rapidement la fameuse maille tombée avant que cela ne s’aggrave avec un marqueur que je fixe au reste du travail « sain ». S’il est déjà trop tard et qu’il faut rattraper plusieurs rangs, vous pouvez malgré tout arrêter le massacre (il ne faudrait pas se retrouver avec un gros trou quand même, ça serait des plus fâcheux) en retenant les mailles avec un marqueur. Fixez le tout et revenez-y plus tard pour réparer les dégâts.

 

10. Coudre deux parties de tricot ensemble

Assembler un tricot peut être un cauchemar pour certaines tricoteuses et tricoteurs. Comment assembler un tricot ? Comment faire en sorte que les deux bords soient bien alignés ?…Pour la première question, je vous dirige vers la vidéo où j’assemble les deux bords d’un bonnet  et pour la deuxième, utilisez des marqueurs pour « fixer » les deux parties ensemble. Vous n’aurez plus qu’à les coudre ensemble tout en retirant les marqueurs au fur et à mesure. Fini les cauchemars ! 😀

Hmm...tricot...mm..couture...assemblage...

Hmm…tricot…mm..couture…assemblage…

 

Vous êtes totalement conquis(e) par les marqueurs mais vous n’en avez pas ? Pas de panique ! La tricopine Carofoliz a sorti un article tout récemment pour nous apprendre à réaliser nos propres marqueurs 😀 Ils sont trop sympas hein ? Alors clique sur l’image ci-dessous et on file sur son site pour vous comment on fait 😉

diy-marqueurs-tricot-carofoliz6-768x514

 

Et vous, utilisez-vous des marqueurs ou non ? Avez-vous des astuces ou d’autres utilisations pour ces petits objets ? 🙂 

jaenelle signature

Rendez-vous sur Hellocoton !