C’est la grande tendance de cette année : l’art-thérapie ! Ou comment se déstresser en coloriant…J’ai toujours été attirée par les solutions créatives pour résoudre les problèmes de stress ou d’anxiété. Alors, dès que l’occasion s’est présentée, j’ai retrouvé mes feutres et me suis lancée dans l’art-thérapie.

Avant tout, (et parce que je suis très curieuse) je vais vous faire un micro-historique de l’art-thérapie. Comme vous avez pu le deviner, il ne s’agit pas d’un nouveau concept. L’idée selon laquelle les arts pouvaient être utilisés comme une thérapie remonte à la Grèce antique. Cette manière de penser a été peu à peu oubliée jusqu’à apparaitre de nouveau dans les années 1930. C’est Margaret Naumburg, enseignante et psychothérapeute qui a été l’une des pionnières dans ce domaine. En France, l’art-thérapie n’était pas très répandue, malgré les différents programmes de formation qui ont été lancés dans les années 1970. Aujourd’hui, cette méthode a le vent en poupe avec la création de cahiers d’art-thérapie pour pouvoir pratiquer chez soi, à toute heure de la journée.

La marque Créavea m’a fait parvenir un petit cahier de dessin de la marque Clairefontaine pour tester cela. Le thème de ce cahier était les plantes. J’ai apprécié la taille de ce cahier de coloriage : petit et pouvant se glisser facilement dans les bagages ou un sac (moi qui cours toujours partout je peux vous dire qu’à mes yeux c’est un atout ! ^^). Cependant, alors que j’ouvrais ce petit cahier pour la première fois dans l’avion qui m’amenait à Londres, les feuilles se sont détachées et ont commencées à glisser partout sur la tablette ! La catastrophe ! Je trouve, en effet, que cette caractéristique du carnet est assez dommageable et n’est pas très pratique. On peut régler ce petit désagrément en entourant le cahier d’élastiques afin d’éviter que les feuilles ne s’échappent durant le transport. Peut-être que cela pouvait être une bonne idée pour celles et ceux qui souhaitent récupérer leurs dessins et les afficher, mais j’aurais préféré que les feuilles soient reliées au carnet.
Les dessins sont assez sympas et la qualité du papier est bonne. Cependant, j’aurais également apprécié plus de diversité dans le carnet, plus de fleurs, différentes difficultés de dessins (facile ou plus complexes). Ce cahier de coloriage Créava reste cependant un bon cahier d’art-thérapie notamment pour les personnes qui voyagent ou sont amenés à se déplacer.

Vous pouvez vous procurer ce petit cahier sur le site de Créavea où vous trouverez toute une collection pour enfants ou pour adultes. il ne reste plus qu’à faire votre choix et à jeter votre dévolu sur l’un d’entre eux. ;P

Je considère que l’art-thérapie est une méthode qui fonctionne aussi bien que la tricothérapie (sur laquelle j’ai déjà rédigé un article). Cependant, je pratique beaucoup plus cette dernière comme vous pouvez vous en douter ^^ Avec la tricothérapie, j’apprécie le fait de pouvoir réellement créer quelque chose de mes propres mains et de pouvoir le porter alors que le dessin restera dans mon cahier. Tout dépends du goût de chacun ! 🙂

Et vous pratiquez-vous l’art-thérapie ? La préférez-vous à la tricothérapie ? Donnez moi vos avis ! 😀

Jaenelle signature

Rendez-vous sur Hellocoton !