laine teinte

 

La laine teinte à la main s’achète dans les petites boutiques locales de laine. Elle peut être utilisée pour toute sorte de modèles…Il faut cependant, connaître quelques petites astuces pour l’utiliser au mieux et sans bavures 😉

1. La laine doit être mise en pelote

Etape très très importante chers triconautes ! La laine teinte à la main et mise en écheveau peut former de terribles noeuds qui sont juste horribles à défaire ! Je vous conseille donc vivement de mettre votre écheveau en pelote. Pour cela, deux techniques sont possibles : la technique dite de la kamikaze qui consiste à défaire votre écheveau et à l’entourer autour de deux chaises et à le transformer en pelotes de vos propres mains. Pour avoir déjà testé sur un fil de 400m c’est terriblement long ! La laine accroche, peut former des noeuds malgré tout l’amour et la tendresse que vous donnez pour la changer en pelote ! (La laine doit être une ingrate). Sinon la solution la plus simple et que j’adopte systématiquement depuis ma première (et dernière) tentative kamikaze : la technique du bobinoir ! Le bobinoir c’est un instrument en bois spécialement conçu pour vous aider dans cette délicate opération. Il est souvent associé à une pelotonneuse qui transformera votre fil en pelote. Etant donné que j’achète souvent ma laine en boutique, je peux utiliser le bobinoir mis à disposition. Mais le problème est plus délicat si celle-ci est achetée en ligne. Vous devrez peut être alors investir dans un bobinoir et une pelotonneuse. Vous pourrez en trouver sur Amazon…C’est un peu cher mais je pense que c’est un investissement nécessaire surtout quand on achète beaucoup de pelotes en écheveaux.
 

2. Deux écheveaux ne sont jamais identiques

Même s’ils semblent être identiques et se ressembler en tout point : deux écheveaux ne sont jamais les mêmes ! Certaines combinaisons de couleurs sont difficiles à répéter entre les différents écheveaux. De même pour les bains de couleurs : sachez que si vous devez tricoter un gros projet à partir de laine teinte attendez vous à ce que la couleur varie légèrement. 

3. Les couleurs couleurs peuvent paraitre différentes

La couleur peut paraitre différente entre le moment où l’on achète la pelote, lorsqu’on la met en pelote et lorsqu’elle est tricotée. Ne soyez pas étonnés donc si elle vous parait différente. En pelote les couleurs ressortent plus et paraissent plus désordonnées qu’en écheveaux.

4. Les couleurs peuvent dégorger

Et c’est pas Mimi mathy avec sa lingette qui empêche les couleurs de dégorger qui va vous sauver je le crains….Si la laine est lavable (à la main, pas à la machine sacrebleu ! ) , c’est une bonne idée de lui faire prendre un premier bain avant de la tricoter. Pour fixer la couleur (lâchez cette lingette ou cette poudre de perlimpinpin je vous l’aie déjà dis !) mon astuce consiste à ajouter un peu de vinaigre blanc à l’eau de lavage pour fixer la couleur. Et à rincer la laine une nouvelle fois à l’eau claire (pour éviter toute odeur de vinaigre lors du tricotage). Malgré ce premier bain, continuez à laver la laine (à la main pas à la machine hein !!) avec précaution. Faites attention à ce propos car les instructions de lavage peuvent varier selon les écheveaux et les personnes qui ont teint la laine. N’hésitez pas à demander conseil au vendeur ou à bien inspecter l’étiquette avant ! 

Et vous avez-vous des astuces, des techniques au sujet de la laine teinte à la main ? En avez-vous déjà tricoté ? 🙂 

Jaenelle signature

Rendez-vous sur Hellocoton !