tricothérapie Connaissez-vous la tricothérapie chères triconautes ? Non ? A peine ? Tututu pas de manières ici ! Laissez moi tout vous expliquer dans ce dossier sur la tricothérapie. Allez suivez le guide !

Du côté des scientifiques :

Très peu de recherches ont été faites sur la tricothérapie, cependant, elles ont montrées que des activités cognitives telles que la couture, le tricot et les autres loisirs créatifs créaient des connections entraînant des bénéfices au niveau mental autant que lors d’une séance de méditation ! Tout benef’ quoi ! Et en plus on se fait plaisir !

Ils en ont déduit que les loisirs créatifs permettaient de réduire l’anxiété et le stress, éloigneraient la dépression, les douleurs chroniques, et protègeraient le cerveau de la vieillesse.

La neuropsychologiste Catherine Levisay dans un interview de CNN dit « Nous avons là la preuve de ce que beaucoup d’artisans avançaient depuis un certain temps. »

Mais concrètement, que se passe-t-il dans notre cerveau ?

Le psychologiste Mihaly Csikszentmihalyi décrit le phénomène lors d’une conférence en 2004 : « Notre système nerveux est seulement capable de traiter une certaine quantité d’informations à la fois…Ainsi, quand quelqu’un commence à créer, son existence à l’extérieur de l’activité devient « temporairement suspendue« . Il n’a pas assez d’attention pour contrôler es sensations de son corps ou ses problèmes. »

De la même manière, la tricothérapie serait un stimulateur de dopamine (qui est l’hormone du bonheur, un vrai anti-dépresseur naturel généré par le cerveau lorsque l’on fait quelque chose d’agréable ou qui nous plaît). Un sondage publié dans The British Journal of Occupational Therapy a réalisé une étude sur 3500 tricoteurs atteints de dépression déclarées : 81 % d’entre eux ont répondu qu’ils se sentaient heureux après avoir tricoté. Plus de la moitié d’entres eux ont dit se sentir très heureux !

Ce que je pense de la tricothérapie :

J’ai toujours été quelqu’un de manuelle. Le fait de créer, d’utiliser mes mains pour faire quelque chose me plaît d’une part mais me déstresse également d’une autre part. En effet, je suis quelqu’un de très anxieuse : tout le temps ! Je pense toujours à milles choses à la fois : mes problèmes, ceux des autres, aux examens, à ce qui se passe autour de moi…Quand je me suis mise au tricot, c’était pour réaliser des choses de mes propres mains, avoir un sentiment d’auto-satisfaction. Mais j’ai découvers que le tricot me faisait oublier les problèmes au moins le temps de quelques rangs. Et ça m’a fait beaucoup de bien ! Je ne suis pas étonnée que les scientifiques ait découvert cela !

Le tricot m’a également permis de penser à autre chose dans les moments difficiles. Grâce à cela, je pense que le cerveau peut se concentrer sur autre chose pour nous permettre de continuer à avancer…

La tricothérapie on y croit ou on y croit pas, dans tous les cas, je recommande aux personnes stressées comme moi d’essayer de se mettre au tricot. Pour les examens, j’ai d’ailleurs un petit rituel : j’arrive une vingtaine de minutes avant l’heure (si je peux) et je tricote tranquillement en me concentrant seulement sur le tricot que je suis en train de faire. Cela me permet de me vider la tête, tout en évitant d’écouter les retardataires qui révisent au dernier moment ou les personnes qui transmettent leur propre stress sur les autres. Le but : me vider l’esprit, pour être claire et réussir l’examen ! 😉 Je vous promets que ça fonctionne !

Ce qu’en pense les autres tricoteuses :

Pour l’occasion, j’ai invité quatre tricoteuses à répondre à la question : Que pensez-vous de la tricothérapie ? Ressentez-vous un effet apaisant lorsque vous tricotez ? 

Tic et Tac Création :

Je pense que le tricot ça détend, c’est sûr ! Premièrement parce que c’est une activité que j’aime, et faire ce que l’on aime ça détend, on est bien. Deuxièmement, ça occupe les mains. Et on pense à ce qu’on est en train de faire. Donc, on ne s’ennuie pas et on a pas de pensées négatives sur les problèmes qu’on peut avoir. Et surtout c’est une activité calme, on peut être dans son canapé, installée confortablement. On peut discuter avec d’autres personnes ou regarder la télé ou tout simplement écouter de la musique…ou même ne rien faire d’autre que tricoter ! Et le vrai plus, c’est qu’on fait quelque chose de concret, on crée quelque chose donc c’est gratifiant, bon pour l’estime de soi et ça change une personne ça !

Anne : 

Je tricote depuis toute petite…En plus d’une thérapie c’est une passion pour la créativité. Les couleurs, les jolies laines…Et avoir des projets aussi…Et ne jamais s’ennuyer devant la télé ou ailleurs…Je tricote  pour la famille et quelques ami(e)s…

Tata Tricot :

Je ne sais pas ce qu’est vraiment la tricothérapie, par contre je me sens très détendue quand je tricote ! Ce sont les mêmes bienfaits que la sieste pour moi (en fonction du projet aussi !). Plus c’est compliqué et plus c’est difficile de se détendre. Tout comme le sport, je trouve que le tricot peut générer un manque après une longue pause !

Carofoliz :

Depuis à peu près 3 ans, le tricot fait de nouveau partie de ma vie. J’ai recommencé sur une envie sortie de nulle part, et quand j’y pense, je me rends compte que ça a changé mon quotidien. J’ai TOUJOURS mon sac à tricot/crochet sur moi. J’ai d’ailleurs plusieurs en cours. J’en ai un que j’appelle le tricot-les-doigts-dans-le-nez qui est simple et que j’emporte quand je sors (dans le métro, au cinéma, entre amis… etc.) et celui un peu plus complexe qui reste chez moi car j’ai besoin de suivre le patron et de rester concentrée. Dans les deux cas, ça me permet de penser à autre chose et ça me détend. J’avoue être beaucoup moins stressée depuis. Et ce que je préfère, c’est quand il est terminé et que je ressens une énorme fierté d’avoir réussi à créer un objet avec mes mains ! Ainsi, je trouve que du début à la fin, le tricot apporte plusieurs sentiments, tous positifs pour notre moral et pour rien au monde je n’arrêterai de faire chauffer mes aiguilles, et je conseille à tout le monde de s’y mettre !

Et voilà vous savez presque tout ! 😉 Pour approfondir cet article, je vous redirige vers un très bon livre anglais :

Et toi, que penses-tu de la tricothérapie ? 🙂 

Jaenelle signature

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !