Star Wars knitting

Le côté obscur redouter tu dois ! Rejoins le côté des tricoteuses nomades ! Montres à toute la galaxie  au monde entier le pouvoir du Tricot !  Ne restes plus assises tranquillou pilou dans ton fauteuil, rejoins nos rangs, viens tricoter à nos côtés et ensemble, nous règnerons sur la galaxie toute entière ! Mouhahaha! Pour cela rien de plus simple jeune padawan : suis les conseils de Jaenelle AKA Tric’Yoda (hahaha j’ai avalé un clown aujourd’hui x) )et la Force du Tricot nomade tu connaîtras :

1. Du bon matériel tu te procureras

Bon ça petit padawan c’est la base ! Par bon matériel, j’entends du matériel qui se transporte et pra-ti-que . Sinon, c’est comme si tu allais te mesurer à Dark Vador avec une poupée Barbie : ça servirait à rien ! Par expérience si tu deviens tricoteuse nomade, évites les aiguilles en métal qui ont tendance à faire glisser l’ouvrage et laisser les mailles partir à leur guise. SAUF si tu as de embouts en plastique pour protéger les pointes et permettre d’éviter cette catastrophe intergalactique.

tumblr_n5s19kUBZL1se17lto1_400

 

De la même manière, les aiguilles droites c’est pas le must. Très vite,  tu choisiras des aiguilles circulaires (ça se plie dans un tout « pitit » sac, tu peux « coincer » ton ouvrage au milieu  pour éviter qu’il ne glisse : bref le pied !). Si tu es une tricoteuse nomade de l’extrême, tu peux également coudre un sac à laine (plus petit, plus pratique que le tote bag) ça se met dans un sac ou se porte à ton poignet. Il existe un tuto sur le blog de Sakiko Jones vraiment sympa !

2. Le regard des gens tu soutiendras

« Oui je tricote en public et alors ? Je fais pas de l’exhibitionnisme non ? »

gif chubaka

 

Plus sérieusement jeune pandawan…Tu risques de rencontrer des personnes qui peuvent critiquer ton travail ou se moquer de ta Force Tricotesque (dans cet article j’en ai recensé quelques uns et les phrases que l’on peut répondre) mais rassures-toi c’est une espèce très rare et qui se manifeste rarement à voix haute. Heureusement pour toi, beaucoup de personnes seront justes curieuses et te poseront des questions très gentilles 🙂 Le tricot heureux les gens rend 😛 

3. Une organisation à toute épreuve tu auras

Le tricot nomade ça ne s’improvise pas comme ça. Il faut de l’organisation ! Penses tout d’abord à te faire une copie du modèle que tu es en train de tricoter (si ce dernier ne se résume pas à quelques points faciles à retenir) au risque de très vite te retrouver coincée sans pouvoir te souvenir du rang suivant à tricoter ou pire…de quels points tu dois effectuer sur un rang et cela au beau milieu de ce dernier !

gif OMG !

 

En tant que tricoteuse nomade, penses également à te faire une petite « trousse de secours » pour transporter du matériel de première nécessité (ciseau, aiguille à laine, pelote supplémentaire, stylo -pour noter où tu en es sur la copie de ton modèle-,  crochet -pour rattraper de possible mailles perdues- …)

Je t’entends d’ici : « Haaaan mais ça prends trop de place !!!  » Ce à quoi je te réponds : « Mais naaaaan 😛  »

gif big bang theory

 

Personnellement, tout ce matériel rentre dans un tout pitit sac en plastique (parce que j’ai pas encore de sac à laine :'( mais quand je le coudrai -note à moi-même- je pense rajouter des petites poches pour pouvoir transporter tout ça 😉 )

 

Et voilà jeune padawan si tu as suivis ces enseignements tu es prête à maîtriser la Force Tricotesque Nomade ! Viendras-tu rejoindre le côté des tricoteuses nomade ? Sinon de quel côté es-tu ? 

Bon tricot et ….

Que la force soit avec toi !

 

Jaenelle - copie

Rendez-vous sur Hellocoton !