A l'Estudiantine

Rien ne se perd, tout se crée, tout se tricote
Scroll Down

Les articles à la une

Le châle nature coloré

Le châle nature coloré

Voici le nouveau châle qui est tombé tout récemment de mes aiguilles.

Ce châle est basé sur le modèle « Allure Nature » de « Eclat du Soleil » paru dans le magazine « Passion Tricot » de Juin/Septembre 2015. Il est tricoté à partir d’un coton couleur crème qu’il me restait d’un précédent ouvrage et de deux laines mérinos teintes par la douce Claire-Amélie aka Woolyma Créations (pleins de bisous si tu passes par là).

Les deux laines mérinos étaient un plaisir à tricoter et que dire de ces sublimes couleurs ! Les coloris multicolores et violets que j’ai reçus en contrepartie de mon financement à la création de son entreprise vont parfaitement bien avec le modèle du châle et le mettent en valeur ! Double pouce pour ces laines teintes naturellement ! Bravo à toi Claire-Amélie, tu as une nouvelle fan ! 😀

Ce châle est destiné à une personne qui m’a beaucoup aidée, m’a donné de précieux conseils pour réussir mes concours et intégrer ma future école dans les meilleures conditions. Si tu passes aussi par là, j’en profite pour te remercier à nouveau ! 😀 *coeur avec les doigts*

J’ai bien aimé tricoter ce modèle. C’est un modèle de châle simple mais pas rébarbatif adapté à toutes les tricoteuses : débutantes ou expérimentées. On y trouve du point mousse, du point de blé et un point ajouré que j’avais déjà utilisé pour réaliser un col.

Le résultat donne un châle bien grand, bien enveloppant et parfait pour l’automne qui ne va pas tarder à pointer le bout de son nez.

Quoi de mieux pour ce châle « Allure Nature » que d’être pris en photo en plein coeur d’un village lozérien fortifié sur les bordures du Chassezac où je me rend régulièrement pour prendre l’air et me ressourcer avec ma famille…Il s’agit du village de La Garde Guérin et je ne peux que vous recommander d’aller y faire un tour, c’est absolument dépaysant et sublime *o*

Et vous, que pensez-vous de ce joli châle nature ? 🙂 

jaenelle signature

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
knitting room rever

Les 6 knitting rooms qui font rêver ! + bonus

« Craft room », « knitting room »…Qu’est-ce que c’est que ces bêtes là ? Les crafts rooms sont des pièces dédiées au loisir créatif que vous aimez adorez pratiquer. Les knitting room sont donc des pièces entièrement dédiées au tricot et à la laine. Malheureusement, nous ne pouvons pas toutes aménager une pièce uniquement dédiée à notre passion :'( Pour nous consoler, rêvons à ces ateliers que l’on rêverait d’avoir. En bonus, à la fin de l’article, je vous présente mon nouvel espace tricot ! 😉

 

Le bazar organisé

 

Source : Lebenslutiger.com

Source : Lebenslutiger.com

 

Cette knitting room déborde de laine du mur au plafond. Nous retiendrons dans cette knitting room, les rangements à aiguilles et crochets, la décoration 1000% laineuse (*o*) associé à beaucoup de verdure qui calme l’esprit.

 

La knitting room pratique

 

Source : Whiletheyplaydesign.com

Source : Whiletheyplaydesign.com

 

Tout est là : le bobinoir et le dévidoir, le mannequin, le bol à laine, les aiguilles droites et les aiguilles circulaires sans parler des livres de modèles rangés dans les étagères… Ici, le pratique règne en maître… Tout est sous la main. J’aime l’idée du rangement à aiguilles circulaires ainsi que tout soit « contenu » sur un espace.

 

La knitting room pastel

 

Source : laforetdespossibles.tumblr.com

Source : laforetdespossibles.tumblr.com

Je crois qu’il s’agit de ma knitting room préférée. J’adore la palette de couleurs pastel, l’aspect cosy du tapis et du fauteuil avec le rustique des paniers d’osiers, les rangements au-dessus du bureau… C’est simple, selon moi,  rien est à jeter !

 

Le mur de laine

 

Source : Repeat Crafter Me

Source : Repeat Crafter Me

Le mur de laine est également une solution pour exposer vos laines et écheveaux dans votre atelier. (je vous en avez déjà parlé dans mon article « 5 façons de faire de la décoration avec votre stock de laine« ) J’aime beaucoup le classement par couleur et l’optimisation de l’espace sous l’escalier 😀

 

La minimaliste

 

Source : Get Crafty

Source : Get Crafty

Malgré sa simplicité et son aspect minimal, cette knitting room n’en possède pas moins un charme. J’aime beaucoup l’idée des paniers superposés et celle des rangements à rubans même si je trouve que la laine n’a pas une place très centrale (ou tout du moins, il ne faut pas avoir un trop gros stock) ^^

 

Pour la tricoteuse-fileuse

Source : http://www.filage-demonstration.com/

Source : http://www.filage-demonstration.com/

J’aime, j’aime, j’aime ! Pour la débutante en filage que je suis (je vous en parlerai dans un prochain article 😉 ), je ne peux qu’approuver la présence de ce rouet (même si pour l’instant, je reste au fuseau)  *o* . Très joli à outil, qui est, selon moi, trop oublié et qui pourtant fait partie intégrante des arts du fil.

 

Bonus : mon espace tricot

Je vous présente mon nouvel espace tricot ! Depuis mon déménagement, j’ai dû réorganiser tout cela et je me suis fait plaisir 😉

La première photo est une vue d’ensemble.

Sur une étagère, j’ai rangé mes aiguilles droites, circulaires et mon fuseau dans une boîte de café que j’ai recouverte d’un lainage (mon tout premier ouvrage pour être franche, il s’agissait d’un col, mais il était trop petit…je n’ai pas eu le coeur de le jeter et je l’ai recyclé de cette façon).

Il y a également mes cartes de visite (quand je vais dans les salons, dans des rencontres interblogeuses ou que des personnes me la demandent tout simplement ^^) ainsi qu’un tumblr « Never underestimate the power of woman with knitting skills » (ne jamais sous-estimer le pouvoir d’une femme avec des compétences en tricot) qui me fait toujours beaucoup rire et mes livres de modèles (vous remarquerez que je possède des livres de crochet, j’essaie de m’y mettre tout doucement).

En arrière-plan, vous pouvez apprécier une partie de mon bureau et de mes livres… Sur le côté de l’étagère, j’ai accroché ce qui était à l’origine un rangement à chaussures en tissu, qui est devenu un rangement à pelotes 🙂

Sur la dernière photo, il s’agit de la dernière étagère de mon espace où je range mes pelotes colorées dans un grand panier en osier. Vous pouvez apercevoir parmi elles, une pelote de couleur lavande que j’ai filé moi-même (trop fière).

 

J’espère que ces « knitting room » vous auront fait rêver autant que moi 🙂

Est-ce que vous rêvez d’avoir une knitting-room ? Que pensez-vous de mon nouvel espace tricot ? Dites moi tout en commentaires 😉 

jaenelle signature

Rendez-vous sur Hellocoton !
guide-comprendre-patron-tricot

Le guide ultime pour comprendre votre patron de tricot

Je reçois souvent des messages de la part de triconautes qui ont des difficultés à lire les patrons de tricot. En effet, qui ne s’est jamais arraché les cheveux sur un patron bien compliqué ? J’ai donc décidé de vous donner LA recette magique pour comprendre les patrons à tous les coups !

1. Sélectionnez votre modèle et votre matière première avec soin

Avant de commencer, il vous faut un modèle bien sûr ! (Merci captain obvious), mais le plus dur est de se décider n’est-ce pas ? ^^ Par la suite, vous devez choisir votre laine. Pour faire votre choix, vous pouvez utiliser mon article absolu sur les laines pour choisir celle qui correspondra le mieux à vous et à votre modèle.

search

Quand j’hésite entre deux modèles…

2. Repérez les éléments concernant votre taille

Il y a souvent plusieurs tailles au sein d’un même modèle. Pour éviter de vous emmêler les pinceaux  aiguilles, surlignez toutes les informations concernant votre taille : nombre de mailles, nombre de diminutions / augmentations… Cela vous permettra déjà d’y voir plus clair !

paper

Quand je ne m’y retrouve pas dans mon patron

3. Faire un échantillon

C’est toujours recommandé, notamment si vous choisissez une laine différente de celle du modèle. Pour rappel, un échantillon est un carré qui se tricote sur 10cmx10cm. Par la suite, il faut comparer le nombre de mailles et de rangs réalisés par rapport à celui donné par le patron. A présent, trois possibilités s’offrent à vous :

  • Vous avez un échantillon parfait (youpiiiii !)
  • Vous avez un nombre de mailles ou de rangs inférieur au modèle : vous tricotez de manière lâche. Il vous faut donc tricoter avec des aiguilles plus fines.
  • Vous avez un nombre de mailles ou de rangs supérieur au modèle : vous tricotez serré. Il vous faut donc tricoter avec des aiguilles plus grosses.

4. Les astérisques **

Ces deux étoiles délimitent la totalité ou une partie de l’explication d’un rang.

Par exemple : *1m end, 2m env.* signifie que vous tricotez une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers et que vous répétez cela jusqu’à la fin du rang.

Attention de bien vérifier que rien ne se situe avant ou après les astérisques. Par exemple : *1m end, 2m env* 4 m end signifie que vous tricotez une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers et que vous répétez cela jusqu’à ce qu’il reste quatre mailles que vous tricotez à l’endroit. De la même manière, pour 4m end *1m end, 2m env*, vous commencez par tricoter quatre mailles à l’endroit puis vous répétez une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers.

5. Les augmentations et les diminutions

Quand je ne comprend rien aux explications des diminutions/augmentations

Quand je ne comprend rien aux explications des diminutions/augmentations sur mon patron

Dans les patrons de tricot, lorsque vous lisez qu’il faut réaliser une augmentation, une diminution ou qu’il vous faut rabattre les mailles, cela se fait au bord du tricot 🙂 Voici quelques explications sur lesquelles vous pouvez tomber dans un patron :

  • Faire une diminution ou faire une augmentation à 1, 2, 3 mailles des bords

Après avoir tricoté le nombre de mailles indiquées sur le patron, vous réalisez une augmentation ou une diminution. Ces diminutions ou augmentations se font à intervalles réguliers. Cet intervalle vous est souvent précisé.

Par exemple, vous pouvez avoir à faire : « une augmentation à 2 mailles du bord gauche, tous les 2 rangs« . Ici, vous devez réaliser votre augmentation sur l’endroit de l’ouvrage à la fin du rang situé sur l’endroit du travail, tricoter le rang de l’envers du travail sans augmentation, puis tricotez un troisième rang (endroit du travail) et une maille d’augmentation à la fin de celui-ci à une maille du bord.

Attention ! Lorsqu’il s’agit de rabattre les mailles de l’ouvrage (diminutions), celles-ci se font toujours en début de rang : à droite sur l’endroit de l’ouvrage et à gauche sur l’envers de l’ouvrage.

  • A 50 cm, former les emmanchures en rabattant de chaque côté tous les 2 rangs : 1x4m, 3x3m, 4×1 m. 

Ici, il faut comprendre qu’après avoir obtenu une longueur d’ouvrage de 50 cm,  les emmanchures vont devoir être tricotées de la manière suivante (respirez un grand coup…on y va !) :

– Rabattre 4 mailles en début et en fin de rang (cela correspond au « 1×4 m. »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la première répétions de « 3x3m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la deuxième répétions de « 3x3m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la dernière répétions de « 3x3m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la première répétions de « 4x1m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la deuxième répétions de « 4x1m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la troisième répétions de « 4x1m »)

– Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)

– Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la dernière répétions de « 4x1m »)

Pour finir, reportez-vous au nombre final de mailles que vous devez obtenir. Ici, admettons que nous partions avec 60 mailles. Il nous fallait en obtenir 26 à la fin des diminutions. J’ai diminué de 1×4 (côté gauche) + 1×4 (côté droit)+  3×3 (côté gauche) + 3×3 (côté droit) + 4×1 (côté gauche) + 4×1 (côté droit) = 4+ 4 + 9 +9 + 4+ 4 = 34 mailles. 60 – 34 = 26 mailles. Le compte est bon !

antoine-daniel-enfin

Quand j’ai ENFIN compris mon patron

 

6. AU SECOURS ! Mon patron est en Anglais/Espagnol/Russe/Japonais !

Pas de panique ! Il existe sur internet des tas de lexiques anglais/français pour les termes de tricot. Un lexique qui est très bien et qui regroupe de nombreuses langues, c’est celui de la marque DROPS Design. Vous y trouverez un lexique Français>Russe, Français>Anglais(UK), Français>Anglais(US), Français>Italien et bien d’autres langues encore…

Mais il en existe plein d’autres :

 

Alors, les patrons de tricot, c’est toujours l’incompréhension totale ou c’est plus clair avec l’article ? 😀 

jaenelle signature

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
tricoteuse-pleine-conscience

Vis ma vie de tricoteuse : tricoter en pleine conscience

Nous vivons dans un monde où tout va et où tout doit aller de plus de plus vite… Le tricot permet déjà de s’arrêter, de faire une pause dans notre vie, à un instant T : le soir, dans les transports… Mais, certains moments difficiles de la vie nous amènent parfois à tricoter de manière presque automatique, sans réellement profiter de ce que nous sommes en train de faire. Et cela m’est arrivé… 

Vous le savez, le tricot est une vraie passion chez moi et c’est la raison pour laquelle j’ai ouvert ce blog depuis bientôt 3 ans maintenant…Le tricot est une partie de moi, il fait partie de ma personnalité, qui est plutôt tranquille. Lorsque j’ai commencé le tricot, j’en ai tout de suite ressenti les bienfaits sur moi et sur mon esprit. Le tricot me permettait de calmer le flux de pensées positives ou négatives, les idées que j’avais. Sans les empêcher d’exister, il me permettait de les contrôler…

gifstejeriles10

Il y a quelques mois, j’ai perdu un proche qui m’était cher… Cela a été dur et difficile… J’ai alors commencé à tricoter mécaniquement, presque automatiquement, sans vraiment prendre le temps, sans vraiment prendre conscience de ce que je faisais. Je n’arrivais plus à profiter de cet instant…

J’ai décidé de poser mes aiguilles pendant ces vacances d’été pour méditer et me recentrer sur moi-même notamment grâce à la pratique de yoga, de taï-chi et de méditation. 

Durant mon voyage au Japon et grâce à ma pratique de la méditation, j’ai compris que je devais essayer de vivre en « pleine conscience ». « Qu’est-ce que vivre en pleine conscience ? », me direz-vous ? La « pleine conscience » nous vient du bouddhisme. C’est la « troisième forme de sagesse ». Selon moi, vivre en « pleine conscience » est vivre tout en étant conscient de ce qui nous entoure et de vivre chaque instant… Il s’agit de concentrer son attention sur le moment présent et d’analyser les sensations que l’on ressent.  J’ai essayé d’observer ces sentiments de profonde tristesse et de manque que j’avais… Il ne s’agissait pas de lutter contre mes pensées négatives, ni de les refouler, mais de les observer et de les accepter… Ce que j’ai fais… Et, croyez-moi, c’est une merveilleuse façon de vivre ! 

Maintenant, vous vous demandez sûrement comment j’applique cela au tricot ? 

Lorsque l’on tricote nous aimons toutes et tous observer notre ouvrage grandir sur nos aiguilles. Mais, dites-moi…A quelle fréquence le regardez-vous ? Je ne veux pas dire le regarder tout simplement, mais vraiment le regarder : la couleur et les nuances de la laine, les fils qui s’entrecroisent les uns avec les autres, la sensation du fil dans vos mains… Utilisez vos sens pour être pleinement consciente de l’oeuvre d’art (oui oui) que vous réalisez.

Cet ouvrage que vous tenez dans vos mains est une pièce unique que vous êtes en train de créer et il n’y en aura jamais de pareil…

Parlons à présent de notre stock de laine. Qu’il prenne toute la place dans vos placards, déborde des étagères ou tienne dans une minuscule boîte, tout le monde en possède un. Vous hésitez à prendre ce bel écheveau de peur de le gâcher ? Mais, foncez et tricotez-le ! La laine se rachète, si vous en voulez plus, vous pourrez en avoir à nouveau ! Cela ne correspond pas au patron ? Ce n’est pas grave, on le remet en écheveau et on le garde pour plus tard. Sentez, ressentez la fibre glisser entre vos mains et vos aiguilles…

Profitez de l’instant, soyez à l’écoute de vous, des autres et de vos émotions, soyez pleinement conscients et soyez toujours, toujours positives et positifs ! <3 Je vous aime fort les triconautes ! *coeur avec les doigts*

coeur-doigts

jaenelle signature

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
tricoter chien manteau

Comment tricoter un manteau pour son chien ?

Après une longue absence, me voici de retour avec un nouvel article qui devrait en intéresser plus d’une. J’ai déjà reçu des dizaines et des dizaines de mails de certaines d’entre vous me demandant si je connaissais des modèles de manteau pour chien et si je pouvais en faire un article. Voilà votre voeu exaucé mes très chères 🙂 En effet, dans cet article, je vous dis tout ce qu’il faut savoir pour tricoter un manteau pour votre animal de compagnie préféré. De plus, en bonus, vous trouverez quelques modèles pour celles qui ne souhaitent pas encore se lancer dans la création de manteau.

Tout d’abord, je vous informe que je ne vais parler ici que des chiens ayant un tour de poitrine de 41 à 72cm.

Les différents manteaux pour chiens

Il existe deux styles de manteaux pour vos compagnons à quatre pattes :

  • Le manteau enveloppant
  • Le manteau « couverture »

Le manteau enveloppant couvrira entièrement la partie de votre chien. Ils se ferment sur le dos ou sur le côté. La partie droite de l’ouvrage correspond au flanc gauche du chien et vice-versa. Voici un schéma de manteau enveloppant standard :

1

Légende : 

1. Encolure

2. Largeur

3. Longueur du dos

4. Poitrail

5. Partie droite

6. Partie gauche

Les manteaux « couverture », quant à eux, s’arrêtent en bas du flanc et possèdent une sangle située sous le ventre nommée « sous-ventrière ». Voici un schéma de manteau couverture standard : 1 (1)

Légende : 

1. Encolure

2. Largeur

3. Longueur du dos

5. Partie droite

6. Partie gauche

7. Pan gauche de l’encolure

8. Pan droit de l’encolure

9. Sangle sous-ventrière

Comment prendre les mesures pour tricoter un manteau pour mon chien ?

Untitled design

Dans un premier temps, le tour de poitrine se prend juste derrière les pattes avant. Puis, mesurez la longueur depuis le garrot jusqu’à la naissance de la queue. Enfin, mesurez délicatement le tour de cou.

 

Besoin d’idées de modèles ?

En panne d’inspiration ? Pas encore prête à créer votre propre modèle ? No soucaï ! 😛 Voici 3 modèles gratuits écrits qui devraient vous inspirer.

Le premier fait partie de la longue liste de vêtements pour chien disponible sur le site de DROPS Design (la page où se situe les vêtements pour chien partage la catégorie avec les jouets. Il faut donc un peu chercher pour trouver les manteaux pour vos compagnons 😉 )  Celui-ci est le modèle Lookout. Il s’agit d’un manteau enveloppant torsadé qui tiendra bien chaud à votre compagnon durant les promenades hivernales.

Le deuxième est un manteau à capuche enveloppant du site Yarnspirations. Il existe en plusieurs tailles. Le site est en anglais, mais le modèle existe en français.

Le troisième est le Rock my Pilou de Nathalie Géniche. Le modèle est disponible gratuitement en français sur le site Ravelry.

Enfin, il existe sur le site de Phildar, un tuto pas à pas pour tricoter un manteau pour votre chien. La vidéo est belle, bien faite et facile à comprendre.

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu et vous aura servi 🙂 N’hésitez pas à me dire dans les commentaires vos prochaines envies d’articles, vos avis… 😀

A très bientôt  !

jaenelle signature

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :